jeudi 29 septembre 2016

Nuit

ἡ νύξ, la nuit en grec, nox en latin, en allemand Nacht et en anglais night.

Nouveau

Neos, jeune en grec, vient de l'indo-européen, en latin novus, en sanskrit navas, en breton nevez, en anglais new, en allemand neu. Un néologisme est un mot nouvellement introduit dans une langue.

jeudi 19 mai 2016

Diogène le Cynique

Diogène avait coutume de parcourir le quartier athénien du Céramique en demandant l'aumône aux statues. A ceux qui s'en étonnaient, il expliquait qu'il s'entraînait à essuyer des refus.
Il aimait à dire que la plupart des hommes sont à un doigt de la folie; si quelqu'un, en effet, se promène le majeur dressé on le tient pour cinglé, mais ce n'est pas le cas s'il dresse le petit doigt...

mardi 5 janvier 2016

Vœu

Le vœu est l'engagement solennel d'accomplir une action difficile et méritoire, dans l'attente ou en remerciement de quelque bienfait. Il supposait, chez les païens, l'invocation et l'intercession de la divinité : on s'engageait par exemple à offrir à son temple le butin d'une victoire....si on était victorieux.
Anecdote amusante : Au Moyen Age, les vœux étaient parfois extravagants : Isabelle d'Autriche, en 1601, jura de ne changer de linge qu'après la prise d'Ostende. Le siège dura trois ans....,d'où l'appellation de la couleur " isabelle " quasiment marron...

mercredi 18 novembre 2015

Assassin

Le nom assassin, dérivé de l'arabe hachichiyya par l'intermédiaire de l'italien assassino, signifiait à l'origine " fumeur de haschich ". Les assassins étaient les membres de la " branche militaire " d'une secte ismaélienne, fondée en Perse au XIème siècle par Hasan ibn al-Sabbāh qui avait établi, en 1090, son quartier général dans la forteresse escarpée d'Alamout commandant la route de la Caspienne. De là, son " ordre " essaima en Irak et surtout en Syrie, où les Européens des croisades entrèrent en contact avec lui. Ce sont eux qui ont répandu la légende redoutable de leur grand maître Rachid el-Din el-Sinan, qu'ils appelaient " le Vieux de la Montagne " et qui traitait d'égal à égal avec Saladin. A côté d'une élite intellecuelle très cultivée, les sectateurs  d'Hasan ibn al-Sabbāh comptaient un corps de feddayin, combattants de missions spéciales; prêts à faire le sacrifice de leur vie, ils étaient soumis à un entraînement spécial psychologique et physique. Le 7 juillet 1809, dans une communication à l'Académie des inscriptions et belles-lettres, l'orientaliste Sylvestre de Sacy rapprocha le terme assassin du mot hachischin qui désigne le canabis sativa, ou chanvre indien, avec lequel les feddayin étaient dopés. Les étymologistes ont ratifié cette opinion.
Aujourd'hui, il semble qu'ils aient d'autres produits à leur disposition et ce terme d'assassin a une résonance particulière...
Source : Les mots de l'histoire, de Jacques Boudet.

mardi 10 novembre 2015

mercredi 14 octobre 2015

Lumières

Aujourd'hui, tout le monde se veut éclairé, peut-être, parce qu'il n'a jamais fait si sombre...